Zoom sur la 5G et ses principales innovations

Un montage de la Terre, entouré de fils représentant un réseau.

En 2020, la 5G fait l’objet de nombreuses innovations mais suscite également de nombreux débats. Alors qu’une partie de la communauté scientifique prône cette avancée technologique majeure et les futures applications qu’elle permettra grâce à son très haut débit, d’autres s’inquiètent d’un danger supposé sur la santé. Dans ce guide, nous vous expliquerons tout ce que vous devez savoir pour vous faire votre propre idée sur la 5G.

Qu’est-ce que la 5G ?

La 5G est la prochaine avancée en terme de connectivité mobile, la 4G n’étant plus suffisante pour répondre à nos besoins. Elle se distingue de la génération précédente sur trois grands points.

Avant tout, la 5G proposera un débit bien plus important que la 4G. Elle devrait bénéficier d’un débit allant jusqu’à 10Gb/s. Cela représente un débit jusqu’à 600 fois plus rapide que celui de la 4G. Il vous permettra par exemple de télécharger un film en 4K en moins de 30 secondes !

La 5G supprimera également le temps de latence, c’est-à-dire le temps que prend l’information pour passer de la source (un site internet par exemple) à sa destination (votre téléphone portable). De 60 millisecondes pour la 4G, il sera réduit à 1 milliseconde. Ceci n’a pas réellement d’impact pour un utilisateur lambda mais est très important pour les professionnels informatiques, les experts en domotique, les médias et les joueurs en ligne pour ne citer que quelques exemples. La 5G révolutionnera beaucoup d’industries et permettra de développer de nouveaux services au public ou d’améliorer des services existants. 

Enfin, la 5G permettra d’éviter la baisse de débit lorsque trop d’appareils se connectent à la même borne. Vous l’avez surement remarqué, votre connexion internet est bien plus lente lorsque de nombreuses personnes sont connectées à votre WiFi. La 5G permettra de supporter un plus grand nombre de connexions simultanées.

Comment fonctionne la 5G ?

La 5G repose sur deux innovations majeures. La première est le “Network Slicing” qui permet de séparer le réseau en différentes couches. Chacune de ces couches répondra à certains niveaux de service. Ainsi, les opérateurs pourront ajuster en temps réel le réseau pour répondre au mieux aux besoins de ses utilisateurs. Si cela signifie que tout le monde n’aura pas accès à toutes les innovations de la 5G en même temps, le Network Slicing garantira à chaque appareil de pouvoir fonctionner correctement.

La seconde innovation est l’utilisation d’ondes millimétriques. La 5G repose entièrement sur ces ondes qui facilitent la transmission de données à vitesse grand V. Cependant, elles ont une très faible portée et pénètrent difficilement dans les bâtiments. Les opérateurs vont alors devoir s’adapter à ces contraintes afin de développer le réseau à travers la France.

Pourquoi la 5G fait-elle débat ?

La 5G revient souvent dans le débat public à cause de différentes inquiétudes, notamment autour de la sécurité des données et de la santé de ses usagers.

En effet, depuis 2017, la communauté scientifique s’interroge sur une possible dangerosité de l’utilisation des ondes millimétriques. Une étude américaine datant de 2016 montrait que des rats exposés à des ondes avaient tendance à développer des cancers. Comme la 5G repose sur des ondes à très haute fréquence et sur un nombre supérieur d’antennes, nous devrions êtres exposés à un nombre supérieur d’ondes. Il est donc tout à fait légitime de s’interroger sur ce sujet. Cependant, l’OMS n’a classé ces ondes qu’en tant que “cancérigène possible”. Ceci signifie que les données récoltées ces dernières décennies ne suffisent pas à établir une relation de cause à effet entre l’exposition aux ondes et le cancer. Par ailleurs, la 5G sera soumise au même seuil de limite d’exposition aux ondes. Ce seuil n’a encore jamais été atteint.

De nombreux individus s’interrogent également à propos de la sécurité du réseau et de ses données. Les principaux équipementiers (Huawei, Nokia, Ericsson) pourront avoir accès à un grand nombre de données qui pourraient compromettre la sécurité et confidentialité des utilisateurs particuliers, privés et publics. Les Etats-Unis, par exemple, ont complètement refusé la participation de Huawei au déploiement de la 5G, craignant pour la sécurité du pays. En France, l’Etat propose une allocation des licences 5G aux équipementiers plus mesurée et cherche à encadrer le développement du réseau et son utilisation. Les équipementiers devront alors demander l’accord au Premier Ministre avant d’exploiter certains équipement 5G. Il pourra leur refuser l’accès si la demande n’est pas légitime ou si elle représente une menace possible pour la sécurité du pays.

Il ne faut pas oublier que ces débats sont récurrents et ont lieu à chaque nouvelle avancée technologique. Des controverses similaires ont été observées avant le déploiement de la 4G ou encore  de la radio ou de la  télévision, avant que leurs usages ne se démocratisent.

Quoi qu’il en soit, la 5G approche et sera présente dans nos sociétés sous peu. Tous les fabricants mondiaux de téléphones sont tournés vers cette technologie : défi technologique et commercial. En France, Bouygues Telecom prévoit de développer son réseau et rendre disponible la 5G à la plupart des français d’ici fin 2021. Les autres opérateurs sur le marché français déploieront également leur offre 5G rapidement. L’ultra haut-débit répond à une l’évolution de la société et s’imposera certainement comme le nouveau standard de l’industrie numérique.

Paramétrez vos préférences
Acceptez